L’entretien du mois : Benjamin de Frouville, M&G

mardi 5 mai 2015

M&G Investments est une société de gestion anglaise qui gère 340 milliards d’euros (au 31/12/2014) sur diverses classes d’actifs : actions, obligations, immobilier et monétaire. M&G a ouvert de nombreux bureaux en Europe et en Asie au cours des dernières années et connaît une croissance forte, notamment en France où les encours sous gestion dépassaient les 7 milliards d’euros au 31 mars. Entretien avec Benjamin de Frouville, directeur associé chez M&G.

Quelle est la valeur ajoutée de votre société ?

M&G est un véritable acteur global de la gestion. Nous disposons d’une des plus grandes équipes d’analystes en Europe permettant aux gérants de prendre les bonnes décisions d’investissement. Nous pouvons exploiter les nombreuses opportunités qui s’offrent à nous, sur l’ensemble des classes d’actifs, dans toutes les zones géographiques.

Présentez-nous votre fonds phare.

M&G Dynamic Allocation Fund est un fonds diversifié flexible qui peut investir dans un éventail diversifié d’actifs. Notre flexibilité et notre réactivité sont les clés pour générer des performances régulières car les marchés ne sont pas figés. Le fonds est conçu pour générer une performance comprise entre 5 % et 10 % par an en moyenne sur toute période de 3 ans glissants (performance non garantie – les investisseurs pourraient ne pas récupérer le montant initialement investi).

Quelle est votre vision macroéconomique sur les 12 prochains mois ?

Dans l’ensemble, la croissance mondiale se poursuit à un rythme raisonnable dans un environnement marqué par un prix du pétrole bas et une inflation obstinément faible. Les banques centrales continuent de mener des politiques monétaires accommodantes notamment en Europe. Cela favorise depuis plusieurs mois les actifs risqués comme les actions. Les valorisations ont augmenté mais certaines zones comme l’Europe ou quelques pays émergents demeurent attractifs.

Si vous avez 100 000 € à placer à un horizon de 5 ans, qu’en faites-vous ?

Après le fort rebond de nombreuses places boursières et face aux faibles rendements des marchés obligataires, je choisirais une sélection de gestions flexibles et diversifiées. Les gérants dont c’est le métier pourraient ainsi modifier l’allocation comme ils le feraient dans un mandat et éviter un biais trop marqué en faveur d’une classe d’actif ou d’une zone géographique.

L’avantage d’avoir un conseiller en gestion de patrimoine aujourd’hui ?

Un conseiller en gestion de patrimoine est un luxe accessible ! Il offre généralement une grande disponibilité. C’est un partenaire incontournable disposant d’une vision globale de votre patrimoine avec une expertise financière, fiscale, juridique… Il est capable d’orienter et d’accompagner dans les projets à chaque étape de la vie.