Covid 19 : la prime Macron peut être doublée

lundi 20 avril 2020 - © Copyright Editions Francis Lefebvre

La prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, appelée communément prime Macron, peut atteindre 2 000 € dans les entreprises pourvues d'un accord d'intéressement. La date limite de versement est repoussée au 31 août.

Annoncée mardi par Bruno Le Maire lors d'une conférence de presse, l'information est officialisée ce jeudi par voie d'ordonnance : la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, exonérée de charges sociales et d'impôt sur le revenu, qui peut être versée aux salariés dans les entreprises disposant d'un accord d'intéressement, peut dorénavant être doublée.

En pratique, "les entreprises qui ont déjà versé 1 000 € de prime pourront ajouter 1 000 € si elles le souhaitent", a expliqué le ministre de l'économie.

La date limite de versement de la "prime Macron", normalement fixée cette année au 30 juin 2020, est repoussée au 31 août. La possibilité de conclure un accord d'intéressement d'une durée dérogatoire est reportée, comme la date limite de versement de la prime, au 31 août 2020.

A noter que l'entreprise pourra moduler librement la prime si elle n'a pas déjà été versée ou le supplément de prime en fonction des conditions de travail liées à l'épidémie de covid-19. Ce nouveau critère s'ajoute à ceux que l'entreprise peut déjà utiliser : rémunération, niveau de classification, durée de présence effective pendant l'année écoulée ou durée de travail prévue au contrat de travail.

Le ministre de l'économie a précisé, lors de la conférence, que les entreprises non pourvues d'un accord d'intéressement peuvent également décider d'octroyer une prime exceptionnelle de 1 000 €, exonérée, comme la "prime Macron", de charges sociales et d'impôt sur le revenu.