Edouard Carmignac, l’original de la finance

jeudi 4 juin 2015

Edouard Carmignac, le fondateur de Carmignac Gestion est un personnage à part dans le monde de la finance. On pourrait même le qualifier d’original.

S’il possède près des trois quarts de sa société de gestion, qui affiche 50 milliards d’euros d’encours dans treize pays européens, il est aussi celui qui organise des concerts pour ses amis, dont un resté fameux avec les Rolling Stones à Paris.

On le dit timide ? Il n’hésite pas à étaler son avis dans les pages de journaux et à fêter par exemple le départ de Jean-Claude Trichet, ex-président de la BCE, d’un cinglant « Adieu, Monsieur, nous ne vous regretterons pas » publié dans quatre journaux européens. Interrogé par Challenges, il avoue aimer les gens « qui font preuve d’un certain recul par rapport aux valeurs établies ».

Il évite la débâcle de 2008

C’est sans doute ce goût de l’altérité qui va faire sa force, et le porter au pinacle de la finance mondiale en 2008. Contrairement à beaucoup d’autres, il a su faire face à la débâcle de ladite année. Du fatras laissé par la célèbre fratrie Brothers, il s’extirpe sans dommage. Son secret ? N’avoir pas fait comme les autres. Très tôt, Edouard Carmignac a parié sur les pays émergents et les matières premières au détriment de placements tournés vers la vieille Europe. Evidemment il a récolté les lauriers de ceux qui ont eu raison contre (presque) tous. Les clients ont vite été attirés par les résultats.

+ 1000 % pour Carmignac Investissement en 20 ans

Les actifs sous gestion des fonds Carmignac sont ainsi passés de 12 milliards en 2008 à près de 50 aujourd'hui ! En vingt ans, Carmignac Investissement a gagné 1 000 % et Carmignac Patrimoine 600 %. Des chiffres qui valent n’importe quelle pleine page de publicité dans les journaux…

A 68 ans, celui qui embrasse parfois la reine d’Angleterre lors de ses parties de polo outre-Manche – son passe temps favori – n’est pas encore prêt à passer la main. Il transmettra sans doute un jour à sa fille Maxime, qui gère déjà un fonds Carmignac, les rênes de la plus grande société de gestion indépendante française. Il aura alors tout le loisir d’aller voir sa fille actrice, Lucrèce, ou son fils, Charles, guitariste du groupe Moriarty. L’original aurait-il fait des copies ?