Entreprises créées en 2014 : quel taux de pérennité ?

lundi 29 avril 2019 - © Copyright Editions Francis Lefebvre

75 % des entreprises créées au premier semestre 2014, en dehors du statut de l'auto-entrepreneur, étaient encore actives trois ans plus tard, soit 3 points de plus que pour la génération 2010. Selon l'INSEE, une meilleure conjoncture économique explique en grande partie cette hausse.

Au-delà de la conjoncture, la pérennité des entreprises dépend aussi de quatre facteurs : le secteur d'activité, le statut juridique, les moyens engagés au démarrage et l'expérience du créateur. L'INSEE observe ainsi que le taux de pérennité demeure élevé, autour de 80 %, pour les entreprises du secteur de l'enseignement, de la santé humaine et de l'action sociale. Il est du même ordre dans le secteur des transports et l'entreposage et les activités spécialisées, scientifiques et techniques. 83 % des sociétés sont toujours actives trois ans après leur création, contre 63 % des entreprises individuelles. 80 % des entreprises ayant démarré avec au moins 40 000 € sont pérennes à trois ans, contre 64 % pour celles ayant démarré avec moins de 1 000 €.