Les épargnants français confirment leur aversion au risque

mercredi 28 novembre 2018 - Editions Francis Lefebvre

"Prudents dès l'âge de 30 ans, les Français investissent comme s'ils en avaient 60". Tel est le constat d'une étude de AXA Investment Managers qui révèle que 75 % des épargnants français préfèrent ne rien gagner du tout plutôt que de prendre le risque de perdre lorsqu'ils investissent. La prudence se manifeste, d'une part, dans les objectifs affichés. Ils cherchent ainsi en premier lieu à se constituer un filet de sécurité afin de faire face aux imprévus (30 % des réponses), la préparation à la retraite étant le deuxième motif principal d'épargne (29 %). D'autre part, AXA IM observe que la volonté de prendre des risques s’estompe dès l’âge de 30 ans, passant de 31 % pour les 22-30 ans à 21 % pour les 31-39 ans et atteignant seulement 17 % pour les 40-54 ans. Enfin, sans surprise, les livrets d'épargne incluant le livret A et le PEL (79 %) et l'assurance-vie en euros (36 %) sont les produits privilégiés.

Autre enseignement de l'étude : 8 épargnants sur 10 préfèrent être conseillés par un expert plutôt que par un robo-advisor (robot-conseillers) ou un algorithme et seuls 13 % d'entre eux disent souscrire à des produits financiers via une plate-forme d’investissement en ligne, sur laquelle ils effectuent leurs propres placements sans être conseillés. Ils ne sont que 19 % à souhaiter le faire à l’avenir.