Les nouveaux avantages du plan d’épargne retraite

mercredi 18 septembre 2019

A compter du 1er octobre, le nouveau plan épargne retraite (PER) entre en vigueur, fortement encouragé par le gouvernement pour rendre plus attractif ce type d’épargne auquel les Français n’ont encore que trop peu recours. Deux chiffres suffisent à en témoigner : les encours de l’ensemble des PER actuels représentent environ 200 milliards € contre 1.700 milliards pour l’assurance-vie. En ces temps des grandes interrogations sur l’avenir des retraites, ces chiffres donnent une indication sur la marge de progression de ces revenus complémentaires, venant s’ajouter à ceux de la pension de retraite acquise par chaque actif.

Mais si l’État se montre aussi engagé, c’est parce que ce type de placement sert à financer l’économie française qui en a bien besoin. Surtout quand on voit le rôle joué par certains fonds de pension étrangers dans la reprise d’entreprises françaises, trop souvent à titre spéculatif. Des fonds nationaux apporteraient de meilleures garanties.

Déductible des revenus imposables

Le gouvernement a d’abord souhaité une simplification des dispositifs actuels (Madelin, Perp, Perco…) avec la création d’un produit d’épargne individuel que chaque actif peut souscrire et de deux produits collectifs, à l’initiative des entreprises.

Mais surtout, il agrémente le dispositif de nouveaux avantages, y compris au niveau fiscal puisque les épargnants auront désormais la possibilité de déduire leurs versements personnels de leurs revenus imposables, jusqu’à concurrence de 10 % de leurs revenus annuels. En outre, il sera possible de transférer l’épargne personnelle détenue dans d’autres dispositifs, y compris l’assurance-vie. De toute évidence, l’État veut faire grossir rapidement ces PER.

Pour agrémenter la corbeille, il renforce les cas de déblocage anticipés, faisant sauter l’un des verrous psychologiques suscitant les réticences des épargnants. Désormais, le déblocage anticipé sera possible pour les accidents de la vie mais aussi pour l’acquisition de sa résidence principale ou encore pour l’adaptation d’un logement à un handicap.

Autre assouplissement du dispositif : au moment de la retraite, le choix sera laissé entre le déblocage immédiat du capital accumulé ou le versement d’un rente viagère, autrement un revenu régulier visant à compléter la retraite jusqu’au décès.

On devrait rapidement savoir si ces nouveaux avantages du plan épargne retraite suscitent un fort mouvement d’appel, d’autant que certaines mesures décidées cette année par le gouvernement, comme la défiscalisation des heures supplémentaires, ont généré de nouvelles disponibilités d’épargne.